Pour chaque adolescente : donner les moyens aux filles de s’accomplir, c’est investir pour un avenir meilleur

La plupart des 600 millions d’adolescentes que compte le monde vit dans des pays en développement.

Si ces 600 millions d’adolescentes possèdent toutes le potentiel pour devenir entrepreneuse, scientifique, visionnaire ou diriger leur pays, chaque jour, un grand nombre d’entre elles doit surmonter des obstacles qui les empêchent de se réaliser pleinement. En effet, toutes les 10 minutes, une adolescente meurt sous les coups, quand elle ne subit pas les conséquences d’une grossesse ou d’un accouchement, deux des principaux facteurs de mortalité et de maladie chez les jeunes filles. En outre, près de 1 000 jeunes femmes sont contaminées chaque jour par le VIH. Enfin, 65 millions de filles ne sont pas scolarisées, et plus de 13 millions seront mariées cette année.

C’est pourquoi, ce mois-ci, l’UNICEF lance l’Initiative pour l’autonomisation des adolescentes, une plateforme qui vise à mobiliser tous ses partenaires, supports de communication et efforts de plaidoyer pour faire en sorte qu’aux risques et privations que connaissent les jeunes filles se substituent des conditions de vie meilleures. L’UNICEF est fier de compter Gucci parmi les partenaires fondateurs de cette initiative, laquelle s’appuie sur l’innovation comme catalyseur du changement pour les filles, un principe clé qui sous-tend le Plan d’action pour l’égalité des sexes de l’UNICEF.

L’innovation comme vecteur d’émancipation des adolescentes. L’UNICEF s’est engagé à chercher, à développer et à multiplier les solutions innovantes en faveur de l’autonomisation des filles, qu’il s’agisse de nouvelles technologies, de nouveaux modèles ou modes de pensées. Parmi ces innovations, U-Report, un outil de messagerie sociale, compte plus de 1,3 million d’utilisatrices – appelées « U-Reporters » – réparties dans 35 pays. Cette plateforme permet aux jeunes filles de faire part de leurs opinions, questions et inquiétudes et de prendre part à des conversations sur des sujets qui leur tiennent à cœur. Plus de 45 000 adolescentes U-Reporters ont ainsi participé en mai dernier à un sondage mondial sur la gestion de l’hygiène menstruelle, lequel a pu mettre en évidence les réelles difficultés auxquelles les filles doivent faire face, en particulier l’impossibilité d’aller à l’école pendant leurs règles en raison de l’absence de services d’assainissement, de leur manque de connaissances sur les produits hygiéniques sains, fiables et abordables ou encore de leur incapacité à s’en procurer. S’appuyant sur les conclusions d’études menées dans 14 pays sur les obstacles auxquels sont confrontées les adolescentes chaque mois pour gérer leurs menstruations, l’UNICEF élabore, en partenariat avec les gouvernements et le secteur privé, des solutions adaptables aux spécificités de chaque contexte. L’organisation apporte par ailleurs son soutien aux actions relatives à l’EAH dans les écoles de plus de 80 pays, notamment à l’installation de toilettes privées séparées pour les filles et les garçons.

Parmi les autres programmes innovants soutenus par l’UNICEF, l’initiative IT Girls menée conjointement avec les Nations Unies en Bosnie-Herzégovine, œuvre en faveur d’une éducation de qualité pour les filles et de leur future employabilité. IT Girls apprend ainsi aux adolescentes et aux jeunes femmes à coder afin qu’elles possèdent les compétences et la confiance nécessaires pour faire carrière dans le secteur très rémunérateur des TIC. L’Initiative pour l’autonomisation des adolescentes a pour objectif de déployer à plus large échelle ce type de mesures et d’investir dans de nouvelles plateformes et idées novatrices, notamment par le biais du concours Innovation Gender Challenge 2017 qui appelle les participants à soumettre leurs propositions via les 190 bureaux de pays de l’UNICEF.

Autonomiser les adolescentes et leur offrir la chance qu’elles méritent contribue à améliorer la santé des familles, à renforcer l’économie et à rendre la société plus égalitaire. Plus qu’une bonne chose à faire, c’est la conduite à tenir si nous voulons atteindre les objectifs de développement durable (ODD). En effet, aucun des 17 objectifs que la communauté internationale s’est engagée à atteindre à l’horizon 2030 ne saurait être atteint sans investir dans la plus grande génération d’adolescentes que le monde ait jamais connue. Comme l’ont souligné l’UNICEF et ses partenaires lors de la Journée internationale de la fille 2016, les avancées en faveur des filles sont autant de progrès vers les objectifs mondiaux de développement. Mais surtout, faire progresser la cause des filles est essentiel pour que chaque adolescente puisse bénéficier d’un avenir meilleur.

Anju Malhotra est Conseillère principale, Égalité des sexes et développement au sein de la Division des programmes de l’UNICEF où elle joue un rôle de chef de file en matière d’égalité entre les sexes, notamment pour les politiques, les programmes et la recherche. Il s’agit de la représentante et porte-parole de l’organisation disposant de la plus grande expertise sur les questions d’égalité entre les sexes.

Patty Alleman, Conseillère principale de l’UNICEF à New York, œuvre avec passion pour la mise en place de partenariats créatifs et l’élaboration de messages positifs pour l’égalité entre les sexes.

Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont annotés « obligatoire. »