Lutter contre les sévices en ligne sur les enfants du Monténégro

Il est difficile de penser à un délit dont les victimes soient plus anonymes et vulnérables que celui des sévices sexuels sur les enfants. Dans la plupart des pays à faible et moyen revenu, le sujet des sévices sexuels sur les enfants reste généralement tabou, cela sans obligation sociale de rapporter tout soupçon d’un tel délit au sein de la communauté et sans aide disponible pour les enfants.

Alors que les efforts pour tenter de résoudre le problème des sévices sexuels sur les enfants peuvent être lents, la capacité des auteurs de ce genre de délit à s’organiser, à constituer des réseaux et à maîtriser les innovations techniques est rapide. Le caractère toujours croissant d’Internet et des technologies de la communication ainsi que leur accessibilité ont facilité la distribution de matériel pédopornographique. Les limites géographiques entre les enfants et les auteurs d’agressions sexuelles sur les enfants se sont réduites avec, pour conséquence, de nouvelles formes d’exploitation sexuelle sur Internet comme la diffusion en continu de sévices sexuels sur les enfants

BLOG online 3

L’exploitation sexuelle des enfants sur Internet comprend la réalisation, la distribution, la possession et la consommation de  matériel pédopornographique (qu’on appelle aussi pornographie infantile).  La majorité des victimes présentées dans ces matériels sont de très jeunes enfants, souvent des filles. Gagner la confiance d’un enfant dans le but de sévices sexuels éventuels à travers des dialogues en ligne – ce qu’on appelle aussi « sollicitation en ligne à des fins sexuelles» – constitue une autre forme d’exploitation sexuelle des enfants sur Internet. Les auteurs de ces délits utilisent une multitude d’outils et de méthodes d’ingénierie sociale pour attirer les enfants vulnérables et se lier d’amitié avec eux ou les harceler quand ils ne sont pas conciliants.

Au niveau mondial, les organismes chargés de l’application de la loi ont indiqué qu’il existait plus de 17 millions d’images et vidéos de ce type en circulation, 83 % présentant des enfants âgés de moins de douze ans.

WePROTECT est un programme international mené par le Gouvernement du Royaume-Uni pour mettre fin à l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet. Au cœur de l’action WePROTECT  se trouve un engagement de la part des pays, du secteur des technologies de l’information, des organisations de la société civile et d’agences de l’ONU comme l’UNICEF pour mener une action coordonnée au niveau national afin de s’attaquer à l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet.  Cet engagement implique la conception et la mise en place de solutions technologiques pour identifier, éliminer et inverser la propagation des matériels pédopornographiques et permettre aux organismes chargés de l’application de la loi de faire peser de tout leur poids la législation sur les auteurs de délits et, en parallèle, d’apporter des services de soutien aux enfants victimes.

Le Monténégro fait partie de l’initiative WePROTECT  et a jusqu’ici appuyé le renforcement des capacités des activités de police axées sur le renseignement pour identifier les délinquants et engager des poursuites efficaces.  Nous allons également lancer une application anti-sollicitation disponible en juin 2016 pour tous les parents, les enfants et les écoles et qui permettra aux enfants d’examiner des scénarios sous forme d’animations sur ce qu’il convient de faire si une personne étrangère tente de les approcher par l’intermédiaire de Facebook.

En même temps, nous devons briser le tabou qui interdit de parler de la violence sexuelle sur les enfants et d’engager rapidement une campagne nationale sur le sujet.

La connectivité est essentielle pour les enfants du 21ème siècle et est indispensable pour leur développement cognitif et psychologique ainsi que pour la lutte contre la pauvreté.  Cependant, les parents et les enseignants ne savent pas toujours comment assurer une utilisation sans risque d’Internet.  Nous devons promouvoir le programme WePROTECT au niveau international et trouver un équilibre entre la protection des enfants contre toute atteinte personnelle et la promotion de la citoyenneté numérique et l’autonomie pour tous, notamment pour les enfants eux-mêmes.

Benjamin Perks est Représentant de l’UNICEF au Monténégro et a récemment présenté un TedX sur l’impact des expériences négatives pendant l’enfance  

Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont annotés « obligatoire. »