La capoeira, instrument de paix en RDC

J’ai découvert la capoeira à Kinshasa en 2006, une initiation d’une semaine, très courte et très intense. C’est à ce moment-là qu’est née mon envie de progresser dans cet art.

L’année suivante a eu lieu le batizado (baptême), la cérémonie où nous avons reçu nos noms de capoeiristes. Yannick de Wouters, coordinateur de mon groupe de capoeira à Kinshasa, est devenu Balafon et moi, Ninja.

Nous avons alors fondé l’association Abada Capoeira-Congo, pour permettre aux jeunes congolais, notamment aux enfants qui vivent dans la rue, d’apprendre gratuitement la capoeira. C’est ainsi qu’a commencé notre engagement dans le programme Capoeira pour la Paix.

La capoeira, instrument de paix en RDC

Inauguré en août 2014 avec le soutien de S.A.S. la Princesse Caroline de Monaco, de l’UNICEF, de l’Ambassade du Brésil en République démocratique du Congo, et de l’AMADE, le programme permet à des enfants anciennement associés à des forces et groupes armés de découvrir la capoeira et emploie cette pratique pour les aider à se réinsérer dans leurs communautés dans la province du Nord-Kivu.

La formation leur montre que la capoeira est un outil de libération non seulement physique, mais aussi mentale.

C’est un sport qui nécessite des efforts physiques considérables, ce qui mène certaines personnes à abandonner. Mais les jeunes capoeiristes congolais ne se laissent pas décourager, bien au contraire.

La capoeira, instrument de paix en RDC

Le projet Capoeira pour la Paix est quasiment unique au monde, mais les vertus que la capoeira transmet aux enfants sont universelles : former une famille avec leurs camarades, aimer son prochain comme un frère ou une sœur, le protéger et jouer avec lui.

Quand on est capoeiriste, on l’est dans tous les aspects de sa vie. Les valeurs de la roda (terme désignant l’espace où se joue la capoeira) – la paix, l’égalité, la tolérance, le respect et la résolution pacifique des conflits – doivent être respectées à tout moment.

J’essaie tout particulièrement de transmettre aux enfants le respect et l’égalité des sexes : dans la famille de la capoeira, nous sommes tous égaux.

La capoeira, instrument de paix en RDC

La capoeira est une technologie très puissante qui fortifie la maîtrise et la confiance en soi. Ce sont deux éléments essentiels pour développer l’espoir. Ensuite, les valeurs d’amour et de respect mutuel prennent racine dans l’âme du capoeiriste.

Ce sont ces valeurs qui font de ce programme un vecteur d’espoir et de paix pour tous ceux qui y prennent part.

La capoeira, instrument de paix en RDC

Et maintenant ?

La première phase du projet touche à sa fin. Plus de 400 jeunes se sont entrainés avec nous au cours de nombreux événements. Le plus mémorable a été la Journée Internationale des droits de l’enfant. Ce jour-là, pour fêter le 25ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant, nous avons rassemblé toutes les personnes qui s’entraînent avec nous dans une école, pour offrir une classe ouverte à tous ceux qui le souhaitaient. En plus de nos 87 élèves, environ 150 personnes ont participé à l’événement. Ce fut une journée pleine d’énergie, de joie et de partage.

Dans la deuxième partie du projet, nous allons approfondir le suivi de chacun de nos élèves avant qu’ils ne réintègrent leur communauté, pour mieux connaitre leur histoire et comprendre l’influence que leur expérience avec la capoeira au centre de transit et d’orientation sur leur vie.

Nous voulons aussi profiter de cette nouvelle phase pour donner de l’envergure au projet. Nous avons déjà commencé à organiser plusieurs activités digitales pour divulguer les valeurs de la capoeira : le respect, l’égalité et surtout, la paix. Nous vous en rendrons compte très bientôt !

Dieudonné est bénévole nationale des Nations Unies pour le projet pilote « Capoeira pour la Paix » à Goma. Pour lui, la capoeira est une façon de vivre. C’est non seulement son travail, mais aussi sa passion. Il essaie de partager son énergie avec les enfants, ainsi que ses valeurs de respect et d’amour pour les autres. Sa devise est : « L’amour est le moteur de la paix ».

Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont annotés « obligatoire. »