Équité = accès universel à l’information

L’équité est un idéal que j’aime poursuivre au quotidien dans mon travail avec l’UNICEF. Connaissez-vous cette sensation? Lorsque vous savez qu’il y a des situations pour lesquelles des solutions existent, que vous les connaissez et que vous savez qu’elles sont du domaine du possible et qu’elles peuvent avoir un impact et rendre le monde meilleur et plus juste pour chacun. Nous sommes en train de vivre un moment historique.

Prenons une minute pour réfléchir à la situation actuelle et nous demander pourquoi il est important que nous tenions notre promesse de garantir un accès universel à l’information. Plus de la moitié de l’humanité n’est toujours pas connectée et n’a pas accès aux informations essentielles pour la survie. Nous savons pourtant que l’investissement continu des opérateurs de téléphonie mobile dans les infrastructures pourrait permettre à environ 85 % de la population mondiale d’y avoir accès. Les nouveaux satellites sur orbite basse, les drones à énergie solaire ou les ballons sont prometteurs et représentent une occasion exceptionnelle de garantir une connectivité au monde entier.

La pénétration des services de téléphonie mobile n’a jamais été aussi élevée. En Afrique et en Asie et dans le Pacifique, la pénétration des services de téléphonie mobile a atteint 69 % et 89 %, respectivement, fin 2014. Aujourd’hui, la majorité des abonnements à des services de téléphonie mobile concerne toujours des téléphones basiques. Cela change toutefois rapidement, et d’ici 2016 le nombre d’abonnements via smartphones dépassera celui des téléphones basiques. Les smartphones deviennent en effet de plus en plus abordables sur les marchés en développement. 90 % de la population mondiale âgée de plus de 6 ans possèdera un téléphone portable d’ici 2020.

Le manque d’accès à l’information figure toujours parmi les principales causes de décès et est un inhibiteur de croissance. Il est capital de réduire la fracture numérique dans le cadre de notre lutte contre les inégalités d’accès à l’information.

On dit que l’information est synonyme de pouvoir, mais ce n’est pas tout. L’information est aussi synonyme de bien-être, de santé, de possibilités, d’interaction sociale, de vie.

Plus de 5 millions d’enfants meurent chaque année de maladies évitables avant leur cinquième anniversaire. On a recensé 250 000 nouvelles infections à VIH chez les adolescents en 2013, dont deux tiers chez les adolescentes. Le SIDA est la principale cause de décès chez les adolescents âgés de 10 à 19 ans en Afrique. En fournissant aux communautés des informations pour prévenir la propagation du VIH et d’autres maladies transmissibles, nous pouvons sauver des vies.

Imaginez maintenant que vous êtes une adolescente qui vit dans une région isolée de Tanzanie et que vous avez des questions sur la grossesse, l’amour ou la protection sexuelle, mais que vous êtes trop gênée pour  les poser. Il peut être difficile de demander conseil ou de trouver des réponses à vos questions. Et si vous pouviez accéder facilement à ces informations en ligne via votre téléphone portable et que cela ne vous coûtait absolument rien ? Ne serait-ce pas simplement normal et juste ? Le fait de vivre au sein d’une petite communauté et de n’avoir pas assez d’argent pour se payer un abonnement ne devrait pas empêcher les jeunes d’accéder à des informations garantissant leur protection.

Avec ses partenaires de distribution, l’UNICEF fournit un accès gratuit à du contenu pédagogique et des informations essentielles pour la survie régulièrement mis à jour, pour contribuer à réduire la fracture numérique et connecter ceux qui sont actuellement déconnectés.

La garantie d’un enseignement de qualité et la diffusion d’informations et de messages essentiels aideront les enfants à grandir et à développer pleinement leur potentiel. Cela aidera également les mères, les pères, d’autres membres de la famille, les aidants familiaux et les communautés à sauver et à protéger la vie des enfants.

Voilà toutes les possibilités que cela permet. Vous connaissez peut-être cette célèbre citation : « Si nous avons chacun une pomme et que nous échangeons ces pommes, nous nous retrouverons toujours chacun avec une pomme. Mais si nous avons chacun une idée et que nous échangeons ces idées, nous aurons alors chacun deux idées. »

En y réfléchissant, grâce à un meilleur accès à l’information et à la capacité de collaborer en ligne, les élèves peuvent acquérir des compétences clés pour leur future carrière ; les mères peuvent apprendre comment protéger leurs enfants ; les adolescents peuvent apprendre à connaître leurs droits, les citoyens et les communautés peuvent accéder à des outils permettant de signaler les problèmes et endosser le rôle d’agents positifs du changement…

Nous vivons dans un monde où l’information est omniprésente et nous devrions faire en sorte que tout le monde y ait accès.

Guillaume Michels est chef de produit à l’UNICEF

Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont annotés « obligatoire. »

Commentaires :

  1. très bon combat, je te soutenons et nous allons nous mobiliser pour mener ensemble ce noble combat